Retour sur la 8e édition du festival Terres d’Ailleurs

tdaLe week-end dernier, nous fêtions la 8e édition du Festival Terres d’Ailleurs au Muséum de Toulouse.
Véritable rendez-vous des explorateurs et voyageurs, Terres d’Ailleurs représente un carrefour à la croisée de plusieurs mondes : les sciences, la littérature, le documentaire, et même l’art.

Cette année, le festival a axé sa programmation autour des hommes et des femmes qui œuvrent pour la sauvegarde de la nature.
En offrant la parole à ces voyageurs, véritables témoins de la fragilité de ces espaces, Terres d’Ailleurs a levé l’ancre vers des horizons qui dévoilent toute la beauté, la richesse et la diversité de notre planète.

p1020533p1020569

Après une mise en condition jeudi soir en compagnie d’Emmanuelle Grundmann avec la projection du documentaire « Pérou Planète Extrême » (retraçant l’aventure d’un photographe animalier et d’une reporter scientifique partis à la découverte d’une facette peu connue du Pérou), le festival a permis vendredi de mettre en lumière l’initiative de Barbara Réthoré et Julien Chapuis (aka Natexplorers) qui a pour objectif de développer des expéditions scientifiques dans différents « hot spots » de la biodiversité (dont plusieurs en Amérique centrale).

Jeudi et vendredi ont eu lieu également les rencontres scolaires du festival : l’occasion pour les plus jeunes de côtoyer des explorateurs dans le cadre scolaire. En effet, plus de 550 élèves ont travaillé avec leurs enseignants au cours de l’année, sur des projets en lien avec les invités. Ils ont pu sur une journée, retrouver les explorateurs, et profiter de visites spécifiques du Muséum de Toulouse.
p1020434

Dès le samedi matin, le Grand Carré du Muséum de Toulouse s’est transformé en salon de l’aventure où plusieurs carnettistes, auteurs et scientifiques ont présenté leurs travaux jusqu’au dimanche soir.

En parallèle, le public a également pu profiter d’ateliers carnets de voyages animés par les carnettistes invités.

p1030024p1020604

Cette année, le festival a été victime de son succès avec des projections-rencontres complètes qui ont même été retransmises dans l’espace Champs Libres du Muséum pour permettre au plus grand nombre de pouvoir y assister.

Un grand bravo également à Eddie Mittelette qui décroche non seulement le 7e prix littéraire du festival, mais aussi le prix du public 2016 !

p1020759

Et enfin, un grand merci à l’ensemble de nos partenaires, aux invités, aux bénévoles, aux équipes du Muséum, sans oublier le public, pour avoir fait de cette 8e édition une réussite.

 

Bookmarquez le permalien.

Les commentaires sont clos.