Voyage à la croisée des univers de Jean Luc Marcastel

jean-luc-marcastel

Cette semaine à Délires d’encre, on est curieux de savoir si nos auteurs préférés se verraient bien vivre dans leurs propres romans et leurs propres univers. Alors on a interviewé Jean-Luc Marcastel, auteur de science-fiction et de romans fantaisie. Et on a adoré voyager dans ses univers au travers de ses réponses. Bonne lecture !

– « Aimeriez-vous vivre dans l’univers de vos livres ?

– Ça dépend dans lesquels. Mes livres se déroulent souvent dans des univers assez sombres ou désespérés (Le dernier Hiver par exemple) ou bien sous des dictatures (comme Frankia) ou parmi les insectes, comme Praërie, où on risque de mourir de manière brutale et atroce, ou encore au Moyen-Age, comme le Galoup, or, même si j’apprécie énormément le Moyen Age en littérature ou au cinéma, je n’aurais pas du tout aimé y vivre. Songez qu’à cette époque, par exemple, on ne connaissait pas l’anesthésie et qu’on arrachait les dents à la tenaille… Je vous laisse imaginer le bonheur… L’espérance de vie moyenne (si on omet les enfants qui meurent en bas âge et font énormément baisser la statistique) est d’environ 30 a 40 ans ( à part si on a eu la chance de naître né dans une famille aisée et encore…) autant dire que j’y serai déjà mort…

Si je devais choisir un de mes univers, je pense que ce serait donc celui du Simulacre… ou de Frankia, mais sans la dictature car j’aime ce monde ou la magie se mêle à la technologie.

 Et si je devais choisir un univers ce serait plutôt celui de Star Trek, j’ai toujours rêvé de voyager à bord de vaisseau extraordinaires vers d’autres monde et rencontrer une princesse d’une des lunes d’Algol.

En, littérature j’aurai rêvé de vivre sur Alofbethmin, le monde à étage de la Saga des Hommes Dieux de Philip José Farmer.

– Qu’est ce qui vous a donné envie d’écrire ?

– J’ai lu très tôt et énormément. J’adorais les aventures des histoire que je lisais, et je rêvais d’être à mon tour le héros d’une de ces histoires fantastique pleine de monstre de princesses merveilleuses et de cité fabuleuses. Comme il y avait fort peu de chance qu’un vaisseau extraterrestre se pose dans mon jardin, que je n’ai jamais trouvé de porte vers un autre univers ou une grotte qui m’aurait conduit sur Mars, comme John Carter…

J’ai donc pris une feuille, un stylo, et ces histoires, je me suis mis à les inventer, comme les souvenirs d’aventure que je n’avais pas vécu, ou du moins, pas physiquement… Des aventures dont j’étais le héros avec les gens que j’aimais… et ceux que je n’aimais pas ausi (mais eux ils finissaient mal).

– Si vous deviez être un héros de science fiction, qui choisiriez-vous ?

– Si je devais être un héros de Science fiction je serai : John Carter (de Mars) ou Paul Janus Finnegan (héros de la saga des hommes Dieux) alias Kickaha le rusé, Morgan Shane, le loup des étoiles ou encore Eric John Stark (héros de la Trilogie de Skaith de Leigh Brackett.)… Ou le commandant Jean-Luc Picard. »

 

Pour en savoir plus sur Jean Luc Marcastel et son univers sur son blog jean-lucmarcastel.blogspot.fr

Veniez aussi le rencontrer sur le festival de Scientivre les 15 et 16 octobre à Diagora Labège !

Pour en savoir plus sur tous les invités 2016 de Scientilivre, cliquez ICI.

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés